Catégories
Soins et Podologie

Anatomie du fascia plantaire et sa relation avec le tendon d'Achille et le paraténon

Bien que le fascia plantaire (PF) ait été assez bien étudié d'un point de vue biomécanique, ses propriétés microscopiques ont été négligées: on ne sait rien de sa teneur en fibres élastiques, des caractéristiques de la matrice extracellulaire ou de l'étendue de l'innervation. D'un point de vue fonctionnel et clinique, la PF est souvent corrélée avec le muscle triceps surae, mais les fondements anatomiques de ce lien ne sont pas clairs. L'objectif de ce travail était de se concentrer sur les propriétés macroscopiques et microscopiques du PF et d'étudier comment les maladies du tendon d'Achille pourraient l'affecter. Douze pieds de cadavres humains non embaumés ont été disséqués pour isoler le PF. Des échantillons de chaque PF ont été testés avec diverses colorations histologiques et immunohistochimiques. Dans un second temps, 52 images par résonance magnétique (IRM) obtenues de patients se plaignant de douleurs spécifiques à la cheville ou au pied ont été analysées, divisant les cas en deux groupes en fonction de la présence ou de l'absence de signes de dégénérescence et / ou d'inflammation du tendon d'Achille. L'épaisseur du PF et du paraténon a été évaluée dans les deux groupes et des analyses statistiques ont été menées. Le PF est un tissu solidaire des muscles plantaires et de la peau. L'analyse de ses connexions possibles aux structures surales a montré que ce fascia est plus étroitement lié au paraténon du tendon d'Achille qu'au tendon d'Achille, à travers le périoste du talon. Le PF s'est étendu médialement et latéralement, continuant dans les fascias profonds enveloppant respectivement les muscles abducteur de l'hallux et abducteur des doigts minimi. Le PF était riche en hyaluronane, probablement produit par des cellules de type fibroblastique décrites comme des «fasciacytes». Des terminaisons nerveuses et des corpuscules de Pacini et Ruffini étaient présents, en particulier dans les parties médiale et latérale, et à la surface des muscles, suggérant un rôle pour le PF dans la proprioception du pied. Dans l'étude radiologique, 27 des 52 IRM ont montré des signes d'inflammation et / ou de dégénérescence du tendon d'Achille, et la PF était de 3,43 ± 0,48 mm d'épaisseur (99% IC et écart-type = 0,95), contre 2,09 ± 0,24 mm (99% IC, ET = 0,47) chez les patients chez lesquels l'IRM n'a révélé aucune maladie du tendon d'Achille; cette différence d'épaisseur de 1,29 ± 0,57 mm (IC à 99%) était statistiquement significative (p <0,001). Dans le groupe de 27/52 patients atteints de tendinopathies, la PF était de plus de 4,5 mm d'épaisseur chez 5, c'est-à-dire qu'ils dépassaient le seuil pour un diagnostic de fasciite plantaire. Aucun des 25/52 autres paitents n'avait un PF de plus de 4 mm d'épaisseur. Il y avait une corrélation statistiquement significative entre les épaisseurs du PF et du paraténon. Ces résultats suggèrent que l'aponévrose plantaire a un rôle non seulement dans le soutien de la voûte plantaire longitudinale, mais aussi dans sa proprioception et sa coordination motrice périphérique. Sa relation avec le paraténon du tendon d'Achille est cohérente avec l'idée que les structures du triceps surae sont impliquées dans la pathologie PF, leur rééducation peut donc être considérée comme appropriée. Enfin, la forte concentration de hyaluronane dans le PF indique la faisabilité d'utiliser des injections d'hyaluronane dans le fascia pour traiter la fasciite plantaire.

Cliquez pour agrandir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *