Catégories
Soins et Podologie

Douleur ulcère du pied diabétique | Arène de podologie

Introduction / Objectif:
La plupart des patients atteints d'ulcère du pied diabétique (DFU) souffrent de neuropathie périphérique (PN), qui se traduit par un engourdissement, une douleur et une faiblesse. La douleur perçue du patient DFU et d'autres facteurs cliniques affectant son niveau de douleur n'ont pas été rapportés. Bien qu'une prévalence élevée de dépression chez les patients diabétiques ait été rapportée, sa corrélation avec la perception de la douleur n'a pas été étudiée chez les patients atteints d'ulcères. PROMIS (Patient-Reported Outcome Measurement Information System) permet une quantification précise de la fonction physique (PF) du patient, de l'interférence de la douleur (PI) et de la dépression. Nous avons cherché à étudier 1) si le niveau de douleur pré et postopératoire du patient DFU était en corrélation avec les données démographiques / les valeurs de laboratoire / la procédure chirurgicale et 2) si le niveau de dépression et / ou l'intervention chirurgicale affectait la douleur.

Méthodes:
Des évaluations PROMIS (PF, PI, D) collectées de manière prospective ont été obtenues pour les patients qui ont subi une intervention chirurgicale pour DFU infecté entre février 2015 et novembre 2018 (n = 240). Les patients qui ont eu au moins 3 visites consécutives avec un suivi minimum de 3 mois et qui ont terminé toutes les évaluations pour chaque visite ont été inclus (n = 92). Les données démographiques, l'IMC, les comorbidités médicales, l'hémoglobine A1C (A1C), la procédure effectuée, l'état de cicatrisation des plaies, la PN, la dépression et le niveau d'amputation ont été collectés. La durée moyenne de suivi était de 4,7 (3-12) mois. La distribution des scores T des scores PROMIS initiaux a été calculée et comparée à la population américaine. Le test du chi carré et les différences minimales cliniquement importantes (MCID) ont été calculés pour évaluer la cooccurrence de différents domaines PROMIS. Nous avons également analysé d'autres facteurs cliniques et leurs influences sur les changements MCID dans les domaines PROMIS.

Résultats:
Les 92 patients étaient des hommes à 80,4% (n = 74) et avaient un âge moyen de 60,5 (33-96) et un IMC de 34,1 (22,0-57,5). L'irrigation et le débridement (n = 39), les amputations de l'avant-pied (n = 46), les amputations du milieu / de l'arrière-pied (n = 14) et les amputations Syme ou supérieures (n = 12) ont été effectuées. Les scores PROMIS PF, IP et dépression préopératoires moyens étaient respectivement de 34,4, 58,7 et 51,4. Les scores moyens au suivi final ont augmenté de 1,7, de 0,1 et de 0,2 respectivement. La dépression et l'IP étaient les cooccurrences les plus fortement associées (p = 0,03) en préopératoire et restaient significatives (p <0,01) par rapport à la MCID postopératoire. PF et PI ont également fortement co-eu lieu en préopératoire (p = 0,04) et avec une évaluation MCID postopératoire (p = 0,02). PF a été affectée par A1C initial (p = 0,03) et l'état de guérison de la plaie (p = 0,03). La PN était le seul facteur clinique trouvé pour affecter l'IP (p = 0,03).

Conclusion:
Les patients DFU atteints de PN ressentent une quantité importante de douleur. Contrairement aux études précédentes, nous n'avons pas trouvé de prévalence plus élevée de dépression dans notre cohorte DFU par rapport à la population moyenne des États-Unis. Les résultats de l'étude n'indiquent pas l'origine de la douleur, qui peut être approfondie en utilisant d'autres mesures, telles que l'échelle de qualité de la douleur neuropathique PROMIS. L'intervention chirurgicale n'a pas soulagé de manière significative la douleur chez les patients DFU. Ces résultats peuvent être référencés pour l'éducation préopératoire des patients et l'établissement des attentes pour la chirurgie.

Cliquez pour agrandir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *