Catégories
Soins et Podologie

Fixation indépendante des ligaments latéraux de la cheville

La connaissance du rôle stabilisateur de la cheville et des ligaments sous-taliens est importante pour améliorer les techniques cliniques telles que la réparation et la reconstruction des ligaments. Cependant, cette connaissance est incomplète. Le but de cette étude était d'élargir ces connaissances en étudiant la fonction de stabilisation des ligaments en utilisant plusieurs modèles de calcul morphologiquement spécifiques au sujet.

Neuf modèles ont été créés à partir des membres inférieurs de neuf donneurs. Chaque modèle comprenait les os articulés, le cartilage articulaire et les ligaments. Les simulations ont été effectuées dans ADAMSTM – un programme de simulation dynamique. Au cours de la simulation, le tibia et le péroné ont été fixés tandis que les moments cycliques dans les trois plans anatomiques étaient appliqués au calcanéum un par un. Les déplacements résultants entre les os et les forces dans chaque ligament ont été calculés. Les simulations ont été effectuées avec tous les ligaments intacts et après la coupe en série des ligaments simulés. Chaque modèle a été validé en comparant les résultats de la simulation aux données expérimentales obtenues à partir de l'échantillon utilisé pour construire le modèle. À partir des résultats, le rôle stabilisateur de chaque ligament a été établi et l'effet de la section du ligament sur l'amplitude des mouvements et la laxité globale a été identifié.

Du côté latéral, l'ATFL a fourni une stabilisation en supination, une inversion restreinte par les CFL, une rotation et une dorsiflexion externes et une dorsiflexion et une rotation externe limitées par PTFL. Côté médial, PTTL a retenu la flexion et la rotation interne, ATTL a limité la flexion plantaire et la rotation externe, et TCL a limité la dorsiflexion, l'éversion et la rotation externe. Au niveau de l'articulation sous-talienne, l'ITCL a limité la flexion plantaire et son faisceau postéro-latéral a restreint l'inversion sous-talienne. CL restreint flexion / dorsiflexion plantaire et rotation interne et externe.

La grande variabilité inter-modèles observée dans les résultats indique l'importance d'utiliser plusieurs modèles spécifiques au sujet plutôt que de s'appuyer sur un modèle «représentatif».

Cliquez pour agrandir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *