Catégories
Soins et Podologie

Mesure de l'angle hallux valgus

Contexte:
L'hyperpronation du premier métatarsien dans l'hallux valgus (HV) est mal comprise en radiographie conventionnelle de mise en charge. Nous avons cherché à évaluer ce paramètre à l'aide de la tomodensitométrie pondérée (WBCT) et à comprendre son association avec d'autres mesures standard.

Méthodes:
Une évaluation rétrospective de la WBCT et des radiographies de mise en charge (WBXR) a été réalisée pour 20 patients atteints de pieds HV et 20 témoins sans une telle déformation. Les images de tomodensitométrie axiale des deux groupes ont été comparées pour le premier angle de pronation métatarsien (angle alpha) et les grades de subluxation sésamoïde tibiale (TSS). L'angle HV (HVA), l'angle intermétatarsien premier-deuxième (IMA), le premier angle cunéiforme métatarsien-médial (MMCA), l'angle de Meary et l'angle du pas calcanéen (CP) des groupes d'étude et de contrôle ont été comparés à la fois sur le WBXR et le Images bidimensionnelles de WBCT. Toutes les mesures ont été effectuées indépendamment par 1 boursier en radiologie musculo-squelettique et 1 boursier en chirurgie des pieds et des chevilles. Les mesures ont été moyennées et la fiabilité interobservateur a été calculée.

Résultats:
Le groupe HV a démontré des valeurs significativement plus élevées pour le grade TSS (P <.001) mais pas pour l'angle alpha (P = .121) par rapport aux témoins. De même, HVA et IMA significativement élevés ont été notés dans le groupe HV sur les deux modalités d'imagerie, alors qu'aucune différence de ce type n'a été observée pour l'angle CP. Un MMCA et un angle de Meary plus élevés dans le groupe HV n'étaient évidents que sur WBXR (MMCA, P = .039; Meary's, P = .009) mais pas sur WBCT (MMCA, P = .183; Meary's, P = .171).

Parmi toutes, les courbes des caractéristiques de fonctionnement du récepteur (ROC) ont montré la plus grande surface sous la courbe (AUC) pour le HVA, suivi de l'IMA. L'angle alpha effectué seulement juste en dehors de la plage de hasard (ASC, 0,65; IC à 95%, 0,52-0,69). Les corrélations de Pearson de l'angle alpha, dans le groupe HV, ont révélé une relation linéaire significative avec le grade TSS et avec HVA sur WBXR, et ne tendaient que vers une relation linéaire faible avec IMA et avec HVA sur WBCT.

Conclusion:
L'angle alpha, une mesure de l'hyperpronation anormale du premier métatarsien, était un facteur indépendant qui pouvait coexister avec d'autres paramètres dans le VH, mais avait, isolément, une utilité diagnostique limitée. Des angles alpha «anormaux» ont même été observés chez des individus sans HV. Les augmentations de l'IMA et du MMCA n'étaient pas nécessairement associées à des augmentations similaires de l'angle alpha, malgré des corrélations modérées avec le grade TSS et le HVA sur WBXR. Néanmoins, le WBCT était une méthode utile pour évaluer l'hyperpronation et guider la prise en charge chirurgicale dans des cas individuels.

Cliquez pour agrandir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *