Catégories
Soins et Podologie

Quelques nouvelles recherches sur le pied rhumatoïde

Échographie musculo-squelettique de l'avant-pied plantaire chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde: accord inter-observateur entre un podiatre et un radiologue

Catherine J Bowen, Keith Dewbury, Madeline Sampson, Sally Sawyer, Jane Burridge, Christopher J Edwards et Nigel K Arden

Journal of Foot and Ankle Research 2008, 1: 5doi: 10.1186 / 1757-1146-1-5

Publication: 28 juillet 2008

Résumé (provisoire)

Contexte
L'utilisation de l'échographie musculo-squelettique (MSUS) dans le diagnostic et la prise en charge de la pathologie musculo-squelettique du pied et de la cheville est en augmentation. En raison de la large utilisation de MSUS et de la profondeur et de l'étendue de la formation, de nouvelles propositions ont nécessité un apprentissage personnalisé de la technique dans des domaines de pratique distincts. Les objectifs de l'étude étaient d'évaluer l'accord inter-observateur entre un radiologue MSUS et un podiatre, qui avaient suivi une formation de base en MSUS, dans l'évaluation MSUS de l'avant-pied de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Les méthodes
Un échantillon consécutif de trente-deux patients atteints de polyarthrite rhumatoïde a été évalué pour la présence de synovite, d'érosions et de bursite à l'avant-pied à l'aide de MSUS. Toutes les évaluations MSUS ont été effectuées de façon indépendante le même jour par un podiatre et l'un des deux radiologues consultants expérimentés dans MSUS.

Résultats
Un accord modéré sur l'acquisition et l'interprétation d'images a été obtenu pour la bursite (kappa 0,522; p <0,01) et les érosions (kappa 0,636; p <0,01) et un accord juste pour la synovite (kappa 0,216; p <0,05) lors des évaluations primaires. Après une nouvelle session de formation, un accord substantiel (kappa 0,702) entre les deux enquêteurs a été enregistré. La sensibilité du podiatre utilisant MSUS était de 82,4% pour la détection de la bursite, 83,0% pour la détection de l'érosion et 84,0% pour la détection de la synovite. La spécificité du podiatre utilisant MSUS était de 88,9% pour la détection de la bursite, 80,7% pour la détection de l'érosion et 35,9% pour la détection de la synovite.

Conclusions
Cette étude a démontré un bon accord inter-observateur entre un podiatre et un radiologue sur l'évaluation MSUS de l'avant-pied, en particulier pour la bursite et les érosions, chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Il est possible d'évaluer et de considérer davantage le rôle des podiatres dans l'imagerie MSUS du pied après une formation appropriée et également dans l'élaboration de protocoles fiables pour l'évaluation MSUS du pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *