Catégories
Soins et Podologie

Reconstruction d'une allogreffe de tendon tibial postérieur pour un pied plat acquis adulte de stade II: une série de cas

Le traitement chirurgical d'un pied plat acquis par un adulte de stade II a consisté à reconstruire le tendon tibial postérieur malade avec transfert du tendon du fléchisseur digitorum longus, combiné à des ostéotomies pour traiter la déformation sous-jacente. Cette série de cas présente une alternative au transfert de tendon en utilisant le tendon d'allogreffe pour la reconstruction du tendon tibial postérieur. Quatre patients ayant subi une reconstruction du pied plat de stade II avec une greffe d'allogreffe du tendon tibial postérieur ont été inclus. Tous les patients ont eu des radiographies préopératoires démontrant une déformation du pied plat et une imagerie par résonance magnétique montrant une tendinopathie avancée du tendon tibial postérieur. Une greffe de tendon d'allogreffe a été envisagée chez des patients démontrant une excursion adéquate du tendon tibial postérieur pendant l'évaluation peropératoire. Des procédures supplémentaires ont été effectuées si nécessaire en fonction de la pathologie du patient. En postopératoire, tous les patients sont restés sans poids dans un plâtre de jambe courte pendant 6 semaines. Les radiographies effectuées au cours de la période postopératoire ont démontré un alignement bien entretenu et amélioré. Aucune complication n'a été rencontrée. Chaque patient a démontré une force musculaire de grade 5 et a pu effectuer une remontée du talon d'un seul membre au moment du suivi final. La durée moyenne de suivi était de 19,0 mois. Le transfert du flexor digitorum longus a été étudié de manière approfondie pour le pied plat acquis par l'adulte de stade II. Cependant, le flexor digitorum longus s'est révélé beaucoup plus faible par rapport au tendon tibial postérieur, et des inquiétudes subsistent quant à sa capacité à recréer la force du tendon tibial postérieur. Nos résultats démontrent que la reconstruction d'une allogreffe de tendon tibial postérieur combinée à une reconstruction du pied plat est une option raisonnable. Cette alternative a l'avantage de préserver le muscle le plus fort sans perturber l'anatomie régionale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *