Catégories
Soins et Podologie

S'étirer avant une course ne prévient pas les blessures

S'étirer avant une course n'empêche ni ne cause de blessures, selon une étude présentée aujourd'hui à la réunion annuelle 2011 de l'American Academy of Orthopedic Surgeons (AAOS).

Plus de 70 millions de personnes dans le monde courent de manière récréative ou compétitive, et récemment, il y a eu une controverse quant à savoir si les coureurs devraient s'étirer avant de courir, ou pas du tout. Cette étude a inclus 2729 coureurs qui courent 10 miles ou plus par semaine. Parmi ces coureurs, 1 366 ont été randomisés dans un groupe stretch, et 1363 ont été randomisés dans un groupe non stretch avant de courir. Les coureurs du groupe d'étirement ont étiré leurs quadriceps, ischio-jambiers et groupes musculaires gastrocnémiens / soléaires. L'ensemble de la routine a duré 3 à 5 minutes et a été effectué immédiatement avant l'exécution.

L'étude a révélé que les étirements avant de courir n'empêchent ni ne causent de blessures. En fait, les facteurs de risque de blessure les plus importants étaient les suivants:

* antécédents de blessure ou de blessure chronique au cours des quatre derniers mois;

* indice de masse corporelle (IMC) plus élevé; et

* changer les routines d'étirement avant la course (les coureurs qui s'étirent normalement s'arrêtent et ceux qui s'étirent commencent à s'étirer avant de courir).

"Mais, plus le coureur était long ou plus le coureur était lourd et âgé, plus il risquait de se blesser,"

«En tant que coureur moi-même, je pensais que les étirements avant une course aideraient à prévenir les blessures», a déclaré Daniel Pereles, MD, auteur de l'étude et chirurgien orthopédique de Montgomery Orthopedics à l'extérieur de Washington, DC. «Cependant, nous avons constaté que le risque de blessure était le même pour les hommes et les femmes, qu'ils soient ou non des coureurs à kilométrage élevé ou faible, et dans tous les groupes d'âge. Mais, plus la course était longue ou plus le coureur était lourd et âgé, plus il risquait de se blesser et une blessure antérieure dans les quatre mois prédisposait à encore plus de blessures », a-t-il ajouté.

Les coureurs qui s'étirent généralement dans le cadre de leur routine avant la course et qui ont été randomisés pour ne pas s'étirer pendant la période d'étude étaient beaucoup plus susceptibles d'avoir une blessure. "Bien que tous les coureurs changeant de routine étaient plus susceptibles de subir une blessure que ceux qui ne le faisaient pas, le groupe qui a arrêté de s'étirer avait plus de blessures signalées, ce qui implique qu'un changement immédiat dans un régime peut être plus important que le régime lui-même", a-t-il ajouté. .

Les blessures les plus courantes étaient les tiraillements à l'aine, les blessures aux pieds / chevilles et les blessures au genou. Il n’y avait pas de différence significative dans les taux de blessures entre les coureurs qui se sont étirés et les coureurs qui ne l’ont pas fait pour un endroit ou un diagnostic de blessure spécifique.

Cliquez pour agrandir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *